7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
People International

Harrison Ford a failli être guillotiné sur le tournage du dernier Stars Wars.


Peu de gens le savent mais la sortie du dernier épisode de Stars Wars, "Le réveil de la force" a failli être compromis du fait d'un accident dont a été victime Harrison Ford. Une porte hydraulique a agi sur lui comme une guillotine.


- Publié le Vendredi 14 Octobre 2016 à 05:54 | Lu 683 fois

Harrison Ford a failli être guillotiné sur le tournage du dernier Stars Wars.
1,6 millions de livres: c'est l'amende dont a écopé la société de production Foodles Production mercredi devant un tribunal britannique après l’accident dont a été victime Harrison Ford sur le tournage du dernier Star Wars, "Le réveil de la force".

Foodles Production, une filiale des studios Disney ayant son siège à Londres, a plaidé coupable de failles dans ses mesures de sécurité. Le juge du tribunal d’Aylesbury a surtout insisté sur le fait que la société n'ait pas averti l'acteur du danger. "Le plus grand tort de la société relève d’un manque de communication. Si vous avez évalué le risque mais ne le communiquez pas, à quoi sert l’évaluation? Si M. Ford avait au moins été inclu dans ces discussions, il aurait été conscient des dangers à éviter", a souligné le juge Francis Sheridan.

Les faits remontent au 12 juin 2104. L’acteur américain de 74 ans a eu la jambe cassée dans les studios de Pinewood, située près de Londres, à cause d'une porte hydraulique qui s'est soudainement refermée sur lui pendant le tournage. La porte en métal de 1,2 mètre sur 2 mètres a agi comme une guillotine et est passée à quelques millimètres de son visage avant de le clouer au sol d'après les propos du procureur Andrew Marshall. Deux personnes auraient pu mourir à cause de cet incident a ajouté l'homme de loi.

Harrison Ford a déjà pesté au sujet de cet incident en décembre sur les plateaux de BBC à la sortie du film. L'acteur avait évoqué quautrefois ce genre de porte se fermait manuellement à l’aide d’une poulie. Sarcastique, il a ajouté "Mais aujourd’hui, on a plein d’argent et de technologies et ils construisent des putains de super portes hydrauliques qui se ferment à la vitesse de la lumière".