7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
People

Guillaume Musso à La Réunion: L’appel des Anges, son premier thriller


Depuis 10 ans, cet auteur, qui revendique sa popularité, caracole en tête des hit-parades des ventes de romans, et est le deuxième auteur français le plus lu. Ses livres sont traduits dans 34 langues, et ses romans dépassent les 10 millions d’exemplaires. Consécration ultime, certains de ses romans, dont le cultissime «Et Après…», ont été d’adaptés, ou le seront au cinéma. Escale réunionnaise de promotion, et rencontres avec les lecteurs qui l’attendaient depuis longtemps…


- Publié le Lundi 11 Juillet 2011 à 19:10

Guillaume Musso à La Réunion: L’appel des Anges, son premier thriller

On pouvait l’imaginer en jeans et baskets à l’instar de ses personnages new-yorkais fétiches. Le Guillaume Musso qui a débarqué à La Réunion, en polo et blazer, affiche une allure très parisienne. Au programme de l’auteur, des séances dédicaces et des soirées littéraires autour de la promotion de son nouveau roman, «L ‘appel des Anges». Ce dernier est parti d’une anecdote alors qu’il était dans un aéroport à Montréal. Une femme par mégarde s’est emparée de son portable. De ce quiproquo est né le synopsis de son nouveau roman… Orienté à la base sur une comédie romantique, l’auteur a basculé vers le polar noir. Guillaume Musso l’avoue, il en rêvait depuis longtemps!

Rassurant aussi d’entendre Musso évoquer son angoisse de la page blanche et assumer son statut d’écrivain populaire. «Ma recette? Je n’en n’ai pas. L’écriture est quelque chose qui reste très fragile… La peur de la page blanche existe. J’ai la chance que ma sensibilité trouve un écho dans celle du plus grand nombre. Il n’y a qu’en France où l’étiquette d’écrivain populaire soit péjorative! On me reproche aussi d’écrire des best seller mais honnêtement au moment où j’écris, je ne pense pas à cela».
Guillaume Musso évoque aussi, sans en faire grand mystère, son processus d’écriture. «Ce n’est pas très glamour. Lorsque je suis en phase d’écriture, je travaille entre 10 et 15 heures par jour. Je suis devant mon clavier, je réécris beaucoup. Avant tout je recherche l’empathie avec mes personnages.
Pour chacun d’eux, j’écris une mini biographie avec par exemple des détails sur les préférences culinaires du personnage, le prénom de tel ou tel de ses proches… Du point de vue narratif, je cherche aussi des musiques qui poseront des ambiances, rendront un état émotif…»

N’est donc pas Guillaume Musso qui veut, et la fluidité de ses romans est un long processus… Les Réunionnais auront pu s’entretenir avec lui en attendant de dévorer son premier thriller. Décidément cet homme-là cache bien son jeu!
Catherine Ronin
Photos Véronique Cegretin