7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
People

Frédéric Lemoosy et les 7 Nains…

Le prince de la forme


Bon, et si on se transportait dans l’univers des contes de fée ? Avec une princesse (au hasard, Blanche-Neige ) prête à s’amuser avec ses 7 nains…Mais alors, il faut un prince ! Fred Lemoosy, dont le nom est associé à Moving, avec ses salles de remise en forme tout autour de l’île, a accepté de se glisser dans la peau de ce prince. On lui laisse le soin de se découvrir face aux 7 nains…


Par A P - Publié le Lundi 11 Mai 2009 à 17:09 | Lu 2283 fois

Frédéric Lemoosy  et les 7 Nains…
Prof… Quel type de professeur a été Frédéric Lemoosy avant d'être le gérant des salles de remise en forme Moving ?
J’ai commencé il y a maintenant plus de 10 ans, en donnant des cours de gym en plein air, tous les derniers vendredis du mois, sur le stade de Champ Fleuri, accompagné à l’époque de Malika. Mon premier club je l’ai ouvert à Saint-Louis, j’avais 19 ans et demi, et je pouvais déjà me qualifier à l’époque de «passionné». Oui, j’étais un professeur passionné par mon métier qui était avant tout donc une passion. Mais j’étais déjà directif, j’étais doté d’une pédagogie directive, proche des élèves et pédagogue.

Timide… Frédéric Lemoosy est-il un timide, alors que la réputation des profs de gym est plutôt d’être des charmeurs ?
Les audacieux sont des timides qui se soignent et j’en suis un. Niveau personnel, oui je suis un timide, j’ai toujours des doutes en moi, un manque de confiance, la peur d’être mal jugé alors qu’on croit toujours bien faire. La famille, les amis sont là pour me rassurer. Cette timidité au niveau personnel se rattrape bien au niveau professionnel, là où je suis, en toute modestie, sûr de moi, de mes compétences, de mon savoir-faire. Aux dires des autres, je dégage du charisme et du charme, tant mieux, ça me va bien, je préfère avoir du charisme que d’être beau, ça dure plus longtemps.

Grincheux… Frédéric Lemoosy est-il doté d’un sale caractère, se met-il facilement en colère ? J’avoue avoir trois ou quatre grosses colères par an, et sorti de ces colères, je suis plutôt agréable, je ne râle pas vraiment. Il faut être tolérant avec soi et avec les autres. Ce qui peut me mettre hors de moi, c’est la mauvaise foi de l’autre. Maintenant, je sais que l’erreur est humaine, parfois, en tant que patron, je peux être impulsif, mais je retombe vite. Je suis quelqu’un de juste, je n’aime pas que l’on doute de ma justice, de ma justesse. L’harmonie de ma vie familiale m’apaise, m’équilibre. Non, je ne peux pas dire que je suis un grincheux.

Joyeux… On vous voit toujours avec le sourire aux lèvres, un sourire qui serait un rayon de soleil pour les autres. Quel est votre secret, êtes-vous un boute-en-train ?
Je suis quelqu’un de joyeux, naturellement… J’aime la vie, la vie me sourit, et j’espère que ceux qui m’entourent le ressentent, car c’est ce que je véhicule. Chaque jour est un cadeau de la vie, ce qui fait que je suis de bonne humeur tous les matins. Je savoure mes matinées, mes journées, et j’ai toutes les raisons d’être heureux. Les journées ne sont pas assez longues à mon goût, elles sont belles mais passent trop vite. Je finis mes journées professionnelles vers 21h, et j’ai toujours l’impression de ne pas en avoir assez fait ; s’il m’arrive de rentrer plus tôt, je n’ai pas la conscience professionnelle tranquille. Les fins de journée me rendent triste, j’ai déjà hâte d’être au lendemain !

Dormeur… Frédéric Lemoosy est-il un grand dormeur, est-il un adepte de la sieste ?
Je suis un bon dormeur, mieux encore, je suis un gros dormeur ! Il me faut mes 8 à 10h de sommeil par nuit, et quand je dors, je ne fais pas semblant, je dors comme une pierre. Je trouve que le sommeil est créatif, je me réveille toujours avec plein d’idées nouvelles. Mes week-ends à Cilaos sont des moments précieux que je privilégie, la sieste s’y impose.

Atchoum… Côté santé, on vous voit toujours en pleine forme ! Est-ce la réalité, ou avez-vous aussi vos jours sans ?
Je suis végétarien depuis peu, et je surveille donc mon hygiène alimentaire. Le fait d’être végétarien facilite la digestion. Donc côté santé, ça va, je ne me plains pas, je fais du sport dès que possible. Au boulot, je ne me permets pas d’être malade, je suis un bourreau de ­­travail, je suis malade quand je suis en vacances ! Toujours lié à un problème de conscience professionnelle je pense…

Simplet… Un nain, comme le dit son nom, simplet, autrement dit un peu bête, mais surtout drôle et attachant, sympathique et amusant. Est-ce vous ou est-ce votre contraire ?
Simplet, oui certes. Je suis bon public, j’aime les comédies faciles, accessibles à tous, où tout est clair, il n’y a rien à calculer. Simplet, on l’est tous un peu par rapport à quelqu’un d’autre. Moi je peux être simplet face à des professions telles que la médecine, la politique, face à des secteurs d’activité dans lesquels je suis totalement ignorant, face auxquels je me trouve petit et je reste admiratif. Maintenant, dans ma profession, je ne pense pas être simplet, je suis un commerçant avant tout à l’échelle de mes cinq salles de remise en forme que je pense bien gérer. Je suis à l’aise dans ce que je fais, c’est mon choix, et je pense, sans trop m’avancer, être l’un des meilleurs dans mon secteur d’activité.

Propos receuillis par LM

Frédéric Lemoosy  et les 7 Nains…