7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
People

Bowie: un génie et tous ses excès


La planète entière pleure Bowie... Sa mort, prématurée a pris de court tout le monde. L'artiste britannique était un musicien et compositeur de génie mais aussi un artiste caméléon, roi de la provocation. Certaines de ses déclarations resteront d’ailleurs dans les annales!


- Publié le Mardi 12 Janvier 2016 à 13:17

Télérama.fr vient de compiler des morceaux choisies d'interviews de Bowie qui firent grand bruit...

Sur sa sexualité:   "Le sexe est soudain devenu très important pour moi. Peu importe comment ou avec qui, du moment que c'était une expérience. Du coup, c'était un joli garçon d'une école ou d'une autre que je ramenais chez moi pour le baiser en beauté sur mon lit, à l'étage. Voilà tout."
"L'Amérique m'a poussé à faire étalage de ma sexualité. Dès ma première visite, en 1971, on m'a demandé si j'étais gay. J'ai dit ‘non, bisexuel’. Le journaliste n'avait pas la moindre idée de ce que ça voulait dire. Je lui ai expliqué, et tout est parti de là".


Sur la drogue en 1976 dans Playboy: "En quelle année sommes-nous à présent ? 1976 ? Ça doit faire onze ans que je suis perpétuellement défoncé, d'une manière ou d'une autre. Mais les seules drogues que je consomme sont celles qui me permettent de travailler longtemps. Je n'ai pas été sérieusement accro depuis 1968 où j'avais un penchant débile pour l'héroïne. Je n'ai jamais aimé ça, j'aime les drogues qui font aller vite. J'ai horreurs des descentes et des drogues avachissantes comme l'herbe".

Bowie le génie n'était pas un saint!