People International

Booba vs Kaaris : «Une question d’honneur et de street credibility»

Le rap français ne sortira certainement pas grandi de l'affrontement Kaaris vs Booba qui se profile sous forme d'un combat organisé. Comme les rappeurs américains qui s'entre tuent, les frenchies en font une question d'honneur. Les 18 mois avec sursis infligés aux deux rivaux après la bagarre d'Orly, et trois semaines en détention provisoire à Fresnes, n'ont rien fait pour les calmer.


Booba vs Kaaris : «Une question d’honneur et de street credibility»
Kaaris, avec un brin de lucidité affirme: « Si on parle business, se battre n’est pas la bonne façon de réagir. Mais la vie, ce n’est pas que du business. Il m’a proposé ce combat, j’ai dit oui. Il m’a envoyé un premier contrat, en sachant que je refuserais de signer parce que les termes, c’était du n’importe quoi. Il ne s’attendait pas en revanche à ce que je lui propose à mon tour un contrat. On a trouvé un promoteur. On va bientôt signer ».

A 38 ans, le rappeur rajoute :  « S’il y a un moyen de lui mettre une raclée comme il faut, après tout ce qu’il a fait, aucun souci. Il dit qu’on doit se battre pour enterrer la hache de guerre. Mais ça ne s’arrêtera pas »

Pourquoi avoir accepté alors?  « Si je n’avais pas répondu à sa proposition, le lendemain certains médias auraient titré: ‘Booba défie Kaaris qui a peur et refuse de se battre’. Peut-être que je commets l’erreur de répondre, mais moi je ne me tais pas. C’est ma façon d’être. C’est une question d’honneur. Je comprends que beaucoup de gens aient du mal à saisir tout ce qui se passe. Pour eux, on a juste affaire à deux personnes qui s’embrouillent. Mais je le répète: il m’insulte, je réponds.» Un ange passe...

Jeudi 24 Janvier 2019
Chloé Grondin
Lu 170 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 25 Avril 2019 - 11:05 Cliff Barnes de Dallas s'en est allé...