7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
Portraits Créoles

Amélie Sautron, étudiante en Métropole : pas toujours facile!


Il y a deux ans, Amélie s'est résolue à quitter La Réunion pour aller faire ses études en Métropole. Une décision qu'elle ne regrette pas, mais pas toujours facile à vivre sachant qu'elle implique des sacrifices pour toute sa famille. Amélie la Dionysienne ne souhaite qu'une chose une fois son diplôme en poche, revenir dans son île natale et pratiquer l'ostéopathie...Témoignage d'une étudiante qui s'accroche...

Photos: YKS YAKUSA- Studio974


Par Chloé Grondin - Publié le Mardi 28 Avril 2020 à 14:56 | Lu 2605 fois

Amélie Sautron a aujourd'hui 20 ans et vis à Noisy-Le-Grand... En deuxième année en école d’ostéopathie, à l’ESO Paris (École Supérieure d’Ostéopathie), elle n'a pas eu le choix que de quitter son île. L'adaptation n'a pas été forcément facile, elle témoigne ainsi: " La décision de partir était difficile à prendre pour moi, comme pour mes parents. Je suis très attachée à ma famille. C’était très dur de les quitter. 
L’adaptation a été compliquée pendant cette première année, j’ai pris du temps à m’intégrer, loin de la famille, loin de mon île, la chaleur, le soleil, les fêtes... mais on est obligé de s’y faire!".


" Je ne sais pas comment remercier mes parents pour tout ce qu’ils font"
Outre le manque de la famille, Amélie Sautron évoque les obstacles financiers auxquels elle a dû faire face afin de suivre les études qu'elle souhaitait. L'aide de ses parents a été primordiale pour faire aboutir son projet, et elle rend hommage à leurs sacrifices : "Mes études coûtent très chères j’ai du faire un prêt.  Je n’ai aucune aide de la Région ou du Département puisque je suis en école paramédicale. En plus c’est une école privée... Mes parents avaient peur de s’engager là dedans. Mais d’un autre côté ils se disaient qu’il fallait m’aider à décrocher ce diplôme si c’est vraiment ce que j’ai envie de faire. 
Donc ils se donnent les moyens tous les jours pour que je puisse atteindre mes objectifs. Et franchement je ne sais pas comment les remercier pour tout ce qu’ils font.. à part décrocher ce diplôme et les rendre fiers. Aujourd’hui c’est ce qui m’importe le plus, leur fierté ! "
 
Positive avant tout, elle évoque son futur métier avec passion et explique ce qu'est l'ostéopathie: " Cette pratique est une thérapie manuelle qui consiste à soigner des douleurs en tenant compte de la globalité du corps humain. C’est une médecine douce de première instance qui ne nécessite pas d’ordonnance du médecin. Peu connue mais en pleine évolution,  je suis fière de participer à son développement.
Pour l’instant tout se passe bien, et j’adore ce que je fais, je suis réellement motivée ! Ces études durent 5 années minimum.".
 
Amélie aujourd'hui commence à faire son trou d'étudiante en métropole et puisse son énergie dans le sport comme elle l'explique : " Pour essayer de relâcher la pression et me remonter le morale, je pratique l’athlétisme en club à côté de mes études. Il y a 3 ans à La Réunion j’étais vraiment à fond dans ce sport.. puis j’ai tout lâché à l'époque, à cause de blessures, à cause du Bac, je perdais la motivation.. 
Ça me manquait tellement que j’ai repris cette saison en Métropole et je me sens plus épanouie aujourd’hui ! Je vais me donner à fond et voir où ça peut me mener ! "...

Le rêve d'Amélie, on s'en serait douté : " J’ai hâte d’être diplômée et je compte bien ouvrir mon cabinet ici à La Réunion !"...
 
 

Amélie Sautron, étudiante en Métropole : pas toujours facile!

Retrouvez toutes les photos sur notre Facebook