7 Magazine Réunion, L’actualité people et lifestyle à l’île de la Réunion
People International

Adele et son baby blues


L'arrivée d'un enfant n'est pas toujours synonyme de félicité chez une femme. Comme Adele, une femme sur quatre a été atteinte de dépression post-partum selon une nouvelle étude. La chanteuse révèle qu'il lui a fallu du temps pour révéler avoir vécu ce pénible syndrome.


- Publié le Mercredi 2 Novembre 2016 à 15:10 | Lu 1075 fois

Adele et son baby blues
Ce syndrome est plus fréquent qu’on ne le croit. Adele l'a vécu et raconte avoir eu l'impression d'avoir pris la pire décision de sa vie à la naissance de son enfant (ndlr: en 2012). Un sentiment d’impuissance, de culpabilité, d’épuisement, d’être malheureuse, d’être seule et d’être piégée, avoir tout le temps envie de pleurer... La chanteuse a révélé avoir été surprise par ces symptômes à la naissance de son fils Angelo James, se confiant au magazine Vanity Fair. Elle a cependant expliqué qu'elle n'a pas pris d'antidépresseurs et qu'il lui a fallu un certain temps avant de pouvoir évoquer sa dépression. 

 “J’ai vraiment eu une grosse dépression post-partum“ décrit la chanteuse a décrit un moment “terrible“ à vivre qui l'a “effrayée“.  Actuellement en pleine tournée mondiale, la chanteuse de 28 ans raconte : "Ma connaissance de la dépression post-partum – ou post-natale, comme nous l'appelons en Angleterre – est le sentiment profond de ne pas vouloir être avec votre enfant. Vous êtes tout le temps inquiète du mal que vous pourriez lui faire, et vous craignez que vous ne fassiez pas un bon travail". Elle a ajouté que "pourtant, j'adore et je suis obsédée par mon enfant. Je me sentais juste très insuffisante pour lui  et j'avais l'impression d'avoir pris la pire décision de ma vie."

Adele et son baby blues